Le Sacre du printemps

« Marie Chouinard offre au regard une série de solos à la puissance d'évocation inouïe. [Elle] inscrit son « Sacre » dans une histoire du XXe siècle, dans la foulée de ceux de Nijinski, Pina Bausch ou Maurice Béjart. »

Philippe Noisette, Les Échos, France, 2016

« Chouinard’s Rite : astonishing dance, astounding dancers. »

Michael Upchruch, Seattle Times, 28 janvier 2013


« The energy is explosive, instinctual. »

Sheila Farr, Seattle Met, 25 janvier 2013


« Her [Marie Chouinard] lighting for Rites is (…) imaginative. »

Philippa Kiraly, The SunBreak, 25 janvier 2013


« This is a performance well worth seeing if you can catch it before it leaves town. »

J. Autumn Needles, Edge Seattle, Washington, 26 janvier 2013 

« Les années quatre-vingt-dix ont trouvé leur Sacre du printemps grâce à la Canadienne Marie Chouinard... »
Elisa Vaccarino, Ballet 2000, Europe, 1995

« L'un des plus saisissants spectacles de danse actuelle québécoise de ces dernières années, Le Sacre du printemps de Chouinard, qui est sans doute l’un des plus beaux Stravinski jamais chorégraphiés. (...) La danse entière semble dotée d’une énergie divine incompressible (...) Il n’y a pas à dire, ce Sacre est un beau coup. »
Valérie Lehman, Le Devoir, Montréal, 1995

« Marie Chouinard's Rite of Spring is, in short, a masterpiece. »
Alice Kaderlan, Pittsburgh Tribune Review, 1994

« Le Sacre du printemps de Marie Chouinard est un de ces rares spectacles qui m'a ébranlé tout le corps, charnel et spirituel. »
Zhong Mingle, China Times, Taiwan, 1994

« Elle nous a déballé un Sacre du printemps étonnant, époustouflant même. Une gestuelle vigoureuse, sauvage, teintée d'un primitivisme exceptionnellement éloquent, quelque chose de fort et de terrien qui vous frappe directement aux entrailles. »
Raphaël de Gubernatis, Le Nouvel Observateur, Paris, 1994

« Under startlingly effective lighting, ten dancers are driven relentlessly by the compulsion of the music into an almost orgiastic, trance-like state of exhaustion. It is powerful stuff, honouring the impetuousness of the music and exulting in a frenzy of life-affirming and arrestingly original dance. »
Geoffrey West, Scotland on Sunday, Edinburgh, 1994

« Chouinard’s Rite of Spring is 55 minutes of choreographic brilliance perfomed with blazing energy by an extraordinary cast of seven dancers. »
Michael Crabb, The Toronto Star, 1993